Zoom sur les ventilateurs de plafond

ventilateur-plafond

Pourquoi choisir un ventilateur de plafond et selon quels critères ?

Vous en avez marre de descendre chercher votre ventilateur à la cave chaque été ? Optez pour le ventilateur de plafond ! Pratique et déco, il peut en plus servir de luminaire et conserver son utilité en hiver avec le mode réversible.

Les avantages du ventilateur de plafond

La sensation de fraîcheur apportée par un ventilateur de plafond permet, si ce n’est de remplacer un système de climatisation, tout du moins  de le compléter en en limitant l’utilisation. Ainsi vous réalisez d’importantes économies d’électricité puisqu’un ventilateur de plafond consommera entre 30 et 50 fois moins d’énergie qu’un climatiseur et permet de toute façon d’en retarder la mise en route en brassant efficacement l’air de la pièce.

Comparé aux ventilateurs mobiles, le ventilateur de plafond gagne en praticité puisqu’il suffit de l’installer une bonne fois pour toute. De plus, il peut se rendre utile toute l’année en étant équipé d’un éclairage tulipe, de globes ou de spots.

Mieux encore, le mode réversible le rend efficace en hiver. Cette fonction, parfois appelée “hiver”, change le sens de rotation des pales pour uniformiser la température de la pièce : en été, le ventilateur fait monter l’air chaud et en hiver, il le fait descendre.

Ventilateur de plafond : les critères de choix

Ce sont les pales du ventilateur de plafond qui constituent le critère de choix principal.
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, leur nombre n’a qu’une importance esthétique : qu’il en possède deux, trois, quatre ou cinq ne modifie pas son efficacité. De même, le matériau choisi est purement décoratif : bois, PVC, métal…

En revanche, le diamètre du ventilateur, et donc la longueur des pales, est essentiel. Un ventilateur de 80 cm de diamètre convient aux petites pièces (jusqu’à 10 m2), tandis qu’il faudra compter entre 100 et 115 cm pour une pièce moyenne (10 à 20 m2) et enfin de 120 à 130 cm de diamètre pour les grandes pièces, jusqu’à 50 m2.

Outre leur taille, l’inclinaison des pales est également à prendre en considération : plus elles sont inclinées, plus votreventilateur de plafond sera efficace. Les premiers modèles affichent 10 degrés d’inclinaison quand les plus performants vont jusqu’à 18 degrés.

Bien sûr, la vitesse de rotation joue aussi un rôle dans la sensation de fraîcheur ; l’important étant d’avoir au moins deux positions pour pouvoir le laisser tourner doucement la nuit par exemple.

Enfin, ne négligez pas le rapport hauteur sous plafond et hauteur du ventilateur ! Pour éviter tout risque d’accident, une hauteur minimale de 2 mètres est recommandée si vous devez vous tenir debout en dessous, mais vous pouvez pallier cette contrainte en l’installant au-dessus de la table dans la salle à manger ou du lit dans la chambre. Sachez cependant que la plupart des modèles sont réglables en hauteur, à l’aide de tiges de 30, 40 ou 50 cm.

Catégories

Articles similaires

Partager cet article