Le savon noir ménager fait son come-back ! fév10

Le savon noir ménager fait son come-back !

le savon noir menager fait son come-backLe savon noir ménager ne date pas d’aujourd’hui. Aussi appelé savon mou, il a pendant longtemps été utilisé par les ménagères qui appréciaient son côté multifonction (nettoyant, dégraissant, désinfectant, détachant) avant de tomber un peu dans l’oubli, remplacés par toute une ribambelle de produits détergents issus de la pétrochimie et souvent plus toxiques.

On redécouvre seulement maintenant tous ses bienfaits dus à ses caractéristiques pratiques, écologiques et économiques. Il a également des vertus insecticides et antiseptiques.

Le savon noir ménager est fabriqué à partir d’huile végétale (généralement de l’huile de lin) de la potasse ou de la soude, il est 100 % biodégradable ! On le trouve désormais dans tous les supermarchés sous forme liquide ou en pâte concentrée.

Le savon noir ménager : utilisations

Quelques gouttes de savon noir dans un sceau d’eau chaude (3 cuillères à soupe dans 5 litres d’eau) suffisent pour nettoyer tous les types de surface que vous trouvez dans une pièce (lino, carrelage, joints de carrelage, marbre, parquets, vitres…) à l’exception des parquets vitrifiés ou vernis.

Il peut aussi servir comme détachant pour les vêtements (tâches de cambouis), en pulvérisation dans les jardins contre les pucerons et les cochenilles, pour nettoyer les cuivres et l’argenterie, les meubles en bois… On serait même tenté de l’utiliser pour le corps, mais attention, vous le confondriez alors avec un autre savon noir, celui qui est utilisé en cosmétique pour faire un gommage naturel de la peau !

En raison de son coût modique et parce qu’il se substitue à de nombreux autres produits (crèmes à récurer, javel, laques, bombes et autres aérosols surpuissants), vous économiserez autour de 40 € par an et assainirez votre maison par la même occasion !

Avec la participation de Philippe Green, auteur du Guide Ecofrugal

Catégories

Articles similaires

Partager cet article