Recycler les déchets du jardin

Recycler-les-déchets-du-jardin-composteur

Tout ce qui vient du jardin peut y retourner… ou presque ! A de rares exceptions près, tous les déchets végétaux permettent de créer un paillis ou un engrais organique, réduisant ainsi le recours aux produits fertilisants et le volume d’ordures. Profitez-en vous aussi !

 

Peut-on recycler tous les déchets du jardin ?

A l’exception des déchets végétaux portant des signes de maladies ou de parasites, tous peuvent être recyclés pour produire un amendement ou un engrais organique. Tontes de gazon, tailles des haies, plantes indésirables, feuilles et fanes de fleurs, de légumes et de fruits : tous ces éléments sont facilement compostables. Seuls les déchets de jardin traités chimiquement, les plantes malades ou les mauvaises herbes montées en graines ne peuvent pas rejoindre le compost.

Pour accélérer la décomposition des matières sèches, un broyeur de végétaux est très utile. Celui-ci vous permettra également d’inclure les branchages trop épais (dès 2 à 3 cm de diamètre) en les broyant préalablement. Enfin, n’oubliez pas que les déchets de cuisine sont également les bienvenus : épluchures, fruits et légumes, marc de café ou sachets de thé !

 

Faut-il s’occuper du compost ?

compost-jardinIl s’agit moins d’entretien à proprement parler que de bases à connaître. Ainsi, les déchets utilisés pour le compost sont de deux natures : les déchets verts, gorgés d’eau, qui se décomposent vite et les matériaux secs qui, eux, produisent beaucoup d’humus.

Un compost efficace devra allier les deux types de déchets et ce, dans les mêmes proportions. Dans votre composteur, vous devrez alterner des couches d’environ 20 cm de l’un puis l’autre. Un deuxième bac peut donc être utile pour entreposer l’un ou l’autre de ces éléments si vous vous retrouvez avec des quantités différentes. Vous stockerez les déchets “en trop” en attendant d’en avoir de nouveau besoin dans votre mélange.

N’oubliez pas que les déchets, pour se décomposer, ont besoin d’eau. Si le tas est sec, arrosez-le. Idéalement, il doit être humide comme une éponge essorée ; l’eau ne doit pas couler entre vos doigts lorsque vous l’empoignez.

Enfin, l’oxygène est indispensable à la fermentation des micro-organismes. Outre les aérations prévues sur les bacs à compost, vous pouvez brasser le mélange à la fourche. Régulièrement au début puis tous les un à deux mois. En respectant ces quelques consignes, votre compost sera non seulement efficace mais vous éviterez en plus les mauvaises odeurs dues au manque d’oxygène.

Votre compost sera prêt à l’emploi en 5 à 9 mois environ : il doit être homogène, de couleur sombre et s’émietter facilement.

Catégories

Articles similaires

Partager cet article