Poser un bardage en bois sur les murs

Maison en boisL’isolation de la maison ne se fait pas uniquement en intérieur : le bardage en bois, posé à l’extérieur, renforce considérablement l’isolation du bâtiment, sans empiéter sur la surface habitable. C’est également un moyen de donner un coup de jeune à sa façade.

Poser un bardage en bois : assurer l’étanchéité

Le choix du sens de pose du bardage bois doit être défini rapidement afin de prendre les bonnes mesures pour acheter le matériel nécessaire (clins, tasseaux d’ossature, profilés…). La plus répandue est la pose horizontale, dite à l’américaine, qui agrandit visuellement la maison. Verticale, la pose “à la scandinave” donne un côté plus traditionnel à votre façade, tandis que la pose en oblique complique considérablement les travaux.

Avant de vous lancer, n’oubliez pas de reboucher les éventuelles fissures de votre façade. Pour assurer une bonne étanchéité, le bardage en bois ne suffit pas. C’est le pare-pluie, un film généralement vendu en rouleau, qui assure cette fonction, tout en permettant d’évacuer la vapeur d’eau qui provient de la maison. Il se pose donc en premier, avec des pointes ou des agrafes.

Poser un bardage en bois : fixer l’ossature

poser un bardage en boisUne lame d’air d’un minimum de 10 mm doit être ménagée entre la façade (et donc le pare-pluie) et le bardage. L’épaisseur de l’ossature (22 ou 27 mm) permet généralement d’assurer cet espace nécessaire à la ventilation. Les tasseaux sont alors fixés, espacés de 40 à 60 cm, ainsi que les profilés (d’angle, de finition, de jointure…). Leur aplomb est essentiel pour obtenir un bardage linéaire, assurez-vous qu’ils sont bien verticaux (pour une pose horizontale).

On laissera un espace de 20 cm entre le bardage et le sol pour éviter les remontées capillaires et les éclaboussures. Sur le haut et le bas de l’ossature, fixer une grille anti-rongeurs est recommandé pour éviter qu’un élément ne vienne obstruer la lame d’air.

Poser un bardage en bois : poser les lames

Évidemment, la pose des premières rangées (on procède de bas en haut) est déterminante pour assurer un rendu régulier à votre bardage. Il vaut donc mieux être deux pour placer la lame et la fixer ensuite au milieu de chaque tasseau. Pour ce faire, on utilise des pointes inoxydables de 5 cm de long minimum : une pointe par tasseau, deux si la lame fait plus de 125 mm de large.

Suivant le type de lames dont vous disposez, le mode d’assemblage sera différent : s’il s’agit de lames à rainures et languettes (embrèvement), elles s’emboîteront vers le haut ; pour des profils à chevauchement simple, les fixations seront effectuées en bas de la lame et dans le cas des lames verticales, il faudra les fixer du côté du chevauchement. Le plus délicat sera bien sûr le pourtour des fenêtres et les finitions qui nécessiteront une découpe et une pose précise.

Catégories

Articles similaires

Partager cet article