Les substituts aux produits phytosanitaires

substituts-produits-phytosanitaires

Si le jardin a besoin d’un coup de pouce pour se développer, il existe aujourd’hui de nombreuses méthodes 100 % biologiques, tout aussi efficaces que les engrais chimiques. Engrais vert, amendement et engrais naturel : faites votre choix !

 

Ces plantes qui créent de l’engrais vert

colzaDurant sa période de repos, votre jardin peut rester utile en cultivant des plantes dites “à engrais vert”.

Certains types de plantes vont naturellement puiser des nutriments dans les couches profondes de la terre. Il suffit ensuite de les couper et de les enfouir dans le sol pour qu’elles libèrent ces nutriments dans la couche supérieure durant leur décomposition. Semées à la fin de la récolte précédente, ces plantes seront coupées dès leur floraison, profitant du moment où la masse organique est à son apogée, mais avant qu’elles ne montent en graines. Il faudra ensuite attendre environ 3 semaines pour le semis suivant, le temps que la décomposition soit complète.

Il existe de nombreuses plantes adaptées à cette utilisation, à choisir selon votre sol et les végétaux que vous souhaitez cultiver. La luzerne améliore par exemple un sol trop argileux tandis que le trèfle blanc l’enrichit en azote et en protéines. La phacélie, elle, piège les nitrates et offre une excellente production de matière organique.

On retiendra également le seigle, connu pour éliminer efficacement le chiendent. La moutarde blanche est également votre alliée : elle désinfecte le sol et étouffe les mauvaises herbes. Enfin, pensez au colza d’hiver, qui aide à l’aération et au drainage du sol, ainsi qu’à la vesce de printemps qui constitue, entre autres, un très bon couvre-sol.

 

Engrais et amendements naturels

rosierPour fertiliser votre sol sans recourir aux produits chimiques, les amendements naturels sont conseillés : fumier, argile, paillis

Vous pouvez également créer votre propre compost pour recycler vos déchets de jardinage et, bien sûr, utiliser les engrais verts décrits précédemment. L’humus, c’est-à-dire la couche organique formée en surface par la décomposition de matière végétale ou animale, peut également être renforcé par des engrais d’origine naturelle. En complément de vos amendements, ils apporteront un coup de fouet à vos cultures.

Le sang desséché, d’origine animale, est ainsi un excellent engrais azoté : il favorise la croissance des plantes, embellit leur feuillage et soutient la floraison. Il est par exemple conseillé pour les massifs de rosiers et les plantes vivaces.

Le guano, composé d’excréments d’oiseaux de mer, est également un bon stimulant de croissance qui favorise l’équilibre minéral du sol et convient à tous les types de végétaux. Riche en azote et en phosphore, c’est l’un des engrais naturels les plus rapides à agir.

Enfin, la corne broyée, également riche en azote, stimule plus durablement le sol grâce à son action longue durée. Il suffit de répandre le mélange au pied des plantes et de l’enfouir par griffage et sa libération lente et progressive fera le reste !

Catégories

Articles similaires

Partager cet article