Jardiner pas cher : plantes et plantations

jardinier-pas-cher-plantations

Comment jardiner pas cher à la plantation ? Le budget est rapidement très important si on doit acheter les semences et les plants nécessaires. Heureusement, il existe de nombreuses pistes pour semer, planter et cultiver à petit prix. Voici donc comment réaliser vos plantations à faible coût en jardinant économiquement.

Jardiner pas cher c’est planter raisonnablement

Il faut adapter son volume de plantation à ses besoins mais aussi selon sa surface disponible. Arbres, fleurs et légumes suivent les mêmes règles. Si les végétaux sont trop ou pas suffisamment serrés, cela présente des inconvénients. Les cultures se concurrencent entre elles et ne produisent pas si elles sont plantées trop serrées. A l’inverse, si elles sont plantées de façon trop espacée, cela va favoriser l’installation d’herbes concurrentes. Cette invasion obligera à faire un désherbage.

Au potager comme au verger, il faut planter en fonction de la composition de sa famille. Par exemple, deux pieds de courgettes suffisent largement à une famille de quatre personnes. En planter plus ne vous servira qu’à vous transformer en généreux donateur auprès de vos voisins ou vos collègues.

Toujours au potager, il est recommandé d’espacer les périodes de plantation d’une variété. La production obtenue est alors régulière et s’adapte aux besoins de consommation de la famille (salades, haricots verts, radis, choux fleur, brocolis…).

Jardiner pas cher c’est produire ses graines et plants

jardiner-pas-cher-plantations-potagerSemer au bon moment avec des espèces ou des variétés adaptées au climat de sa région sont les règles de base du bon jardinier. Cela permet de ne pas gaspiller en plantant inutilement des végétaux qui ne donneront rien.

Une autre règle essentielle pour jardiner économiquement est de semer plutôt qu’acheter du plant prêt à repiquer. La semence coûte toujours moins cher que le plant. Il faut juste anticiper sur la plantation en semant quelques graines sous abri quelques semaines avant leur plantation en pleine terre.

La troisième règle du bon jardinier est de produire ses propres semences et ses propres plants. Graines, boutures, marcottages et division de plants ne doivent donc pas avoir de secrets pour un véritable jardinier. Ce principe présente l’avantage de valider une espèce et une variété qui réussit chez vous et qui vous donne satisfaction. C’est déjà une première garantie de résultat de vos futures plantations.

Produire ses graines ou son plant ne s’improvise pas. Chaque reproduction d’une espèce ou d’une variété doit être examinée au cas par cas. Toutes les espèces et variétés ne permettent pas leur reproduction. Certaines s’hybrident en se croisant entre elles. Les graines obtenues n’offrent donc aucune garantie de ressembler au pied mère. Dans ce cas, il faut acheter des graines ou du plant dans le commerce. Certaines plantes se bouturent, d’autres, se marcottent ou encore se divisent. Vérifiez donc pour chacune des vos plantations, quelle est la meilleure méthode de multiplication.

Catégories

Articles similaires

Partager cet article