Isolation phonique : comment bien choisir les matériaux ?

comment-choisir-materiaux-isolation-phonique

L’isolation phonique (ou isolation acoustique) a pour objectif d’atténuer ou de supprimer les divers bruits, intérieurs ou extérieurs, qui affectent un logement.

Depuis 1996, toutes les habitations neuves sont soumises à la nouvelle réglementation acoustique (NRA) qui fixe les exigences minimales en matière d’isolation.

Voici les principaux matériaux utilisés pour réaliser une isolation acoustique, ainsi que les critères qui guideront votre choix.

 

Les principaux matériaux pour l’isolation phonique

 

L’isolation acoustique peut être posée sur les murs, mais aussi sur les plafonds. Tous les isolants acoustiques présentent les mêmes qualités : porosité de la structure, souplesse et rigidité. Les principaux matériaux sont les suivants :

  • Les isolants en fibres minérales (la laine de roche ou de verre) : ce sont des isolants thermiques et phoniques très efficaces, aussi bien pour les sols que pour les murs. Sachez qu’à épaisseur égale et avec une masse volumique plus faible, la laine de verre donnera des performances acoustiques équivalentes à celle d’une laine de roche.
  • Les isolants d’origine végétale ou animale : moins performants que les isolants en fibres minérales, les isolants « naturels », grâce à leur structure fibreuse et souple, offrent néanmoins une alternative possible pour l’isolation phonique d’un mur.
  • Les plaques de plâtre acoustiques : Constituées d’une structure cristalline de gypse qui agit comme un amortisseur contre le bruit, ces nouvelles plaques de plâtre montées sur une ossature métallique permettent d’obtenir des performances acoustiques de haute qualité.
  • Le liège expansé en plaques : Isolant naturel, il offre des performances acoustiques remarquables, et présente l’avantage de pouvoir être posé indifféremment sur les sols et sur les murs. Il ne se tasse pas.
  • La ouate de cellulose giclée : c’est un isolant 100 % naturel, non toxique et non irritant, très facile à appliquer sur un mur.
  • La mousse composite polyuréthane : c’est une mousse agglomérée de haute densité à base de polyuréthane et de liant dotée d’une bonne qualité d’absorption du bruit.

Pour les fenêtres, vous avez le choix entre un double ou un triple vitrage, ou encore un simple vitrage feuilleté acoustique.

 

 

Les critères pour choisir un isolant phonique

 

Vous pouvez choisir un isolant phonique selon les critères suivants :

  • La performance isolante

Des indices de performance (exprimés en dB) caractérisent les propriétés isolantes des matériaux. Le principe : plus les décibels seront élevés, plus l’isolant fera barrage au bruit (reportez-vous aux indications mentionnées sur l’étiquette).

  • La longévité des isolants

L’objectif est que l’isolant puisse conserver ses propriétés initiales en résistant à l’humidité et aux attaques des insectes et des rongeurs.

  • La résistance au feu

Choisissez un isolant traité pour résister aux flammes. Attention : certains isolants dégagent des fumées toxiques lorsqu’ils s’enflamment. Prenez toutes les garanties lors de votre achat.

  • isolation-phonique-laine-de-verreLa facilité de pose

Pour les murs, un plafond ou un sol, le principe est le même que pour un isolant thermique : plus l’isolant est facile à poser, meilleure sera sa performance phonique.

 

Le conseil de Mr.Bricolage : si vous devez réaliser une isolation complète, à la fois thermique et phonique, de votre logement, optez pour des matériaux qui affichent des performances significatives selon les deux critères. Pour une solution efficace, optez pour les isolants minéraux (laine de verre ou laine de roche.)

Comme pour l’installation d’isolants thermiques, il est préférable de faire appel à un professionnel.

Catégories

Articles similaires

Partager cet article