Humidité : comment combattre la condensation ? oct01

Humidité : comment combattre la condensation ?

lutter-condensation-humidite

Votre maison est parfaitement étanche aux infiltrations extérieures, et pourtant des moisissures apparaissent sur vos murs, les enduits s’effritent et la tapisserie se décolle. Avez-vous pensé au phénomène de condensation ?

La respiration des occupants, la préparation des repas, les douches chaudes génèrent de l’humidité. Quels sont les moyens de réguler le taux d’humidité à l’intérieur de votre maison et, par conséquent, de réduire le phénomène de condensation ?

 

Lutter contre la condensation : l’aération naturelle

Pour réduire la condensation, commencez par améliorer l’aération naturelle de votre logement :

  • Aérez régulièrement vos pièces : cinq minutes par jour suffisent pour permettre à l’air intérieur de se renouveler sans refroidir les murs.
  • Veillez à ce que les orifices de ventilation naturelle présents (au-dessus de la fenêtre de cuisine ou en bas du mur de la salle ce bain) soient toujours propres et dégagés.
  • Limitez les dégagements de vapeur d’eau dès leur production, en aérant la cuisine lorsque vous préparez vos repas et la salle de bain après avoir pris une douche.

Réduire la condensation : les extracteurs

lutter-condensation-extracteurVous pouvez également réduire l’humidité par condensation en ajoutant un extracteur.

En tournant, celui-ci crée une dépression. Le modèle le plus courant est celui de la hotte à évacuation directe placée au-dessus de la cuisinière.

Pour la salle de bains, il existe des extracteurs fonctionnant via un interrupteur, couplés parfois avec l’éclairage. Les plus perfectionnés fonctionnent automatiquement selon le taux d’humidité de l’air présent dans la pièce.

 

 

Limiter la condensation  : la ventilation mécanique contrôlée (VMC)

lutter-condensation-VMCLa ventilation est une obligation légale pour tous les logements construits après 1982. La ventilation mécanique contrôlée par extraction d’air, communément appelée VMC, est le moyen le plus courant pour assurer la ventilation d’un logement.

La VMC permet à la fois d’amener de l’air dans les pièces principales (salon, chambre, bureau) et de l’évacuer dans les pièces de service (cuisine, salle de bain, toilettes).
Vous avez le choix entre deux systèmes de VMC :

  • le système de VMC simple flux. Il se compose d’un extracteur, généralement placé dans les combles, et relié à des bouches situées dans les pièces humides. L’arrivée d’air est assurée depuis l’extérieur par des grilles indépendantes placées dans les pièces principales
  • le système de VMC double flux. L’air de l’extérieur aspiré passe dans un échangeur qui est chauffé par l’air vicié sortant. L’air neuf, ainsi filtré et réchauffé, est insufflé dans les pièces principales, ce qui a pour conséquence de générer d’importantes économies d’énergie.

Réduire la condensation : les déshumidificateurs ou les absorbeurs d’humidité

lutter-condensation-deshumidificateurCe sont des appareils qui absorbent l’humidité en excès contenue dans l’air, ce qui permet de réguler l’humidité d’une pièce particulièrement humide (une cave ancienne, par exemple, quand vous souhaitez conserver du vin)
On en trouve de deux sortes :

  • les déshumidificateurs électriques. Ils fonctionnent comme des réfrigérateurs, et présentent l’avantage de brasser l’air et d’être réglables en fonction des besoins
  • les déshumidificateurs chimiques. L’humidité est absorbée par des cristaux. Ils sont moins efficaces que les modèles électriques : l’air n’étant pas brassé, il peut subsister des zones humides dans la pièce

Catégories

Articles similaires

Partager cet article