Faire son compost

faire-compostCrédit photo : Manfred Antranias Zimmer

Pour l’instant très peu de communes ont mis en place un système de collecte spécifique pour les déchets organiques. Résultat ce sont presque 125 kg de déchets naturels par an et par habitant qui sont enfouis ou incinérés. Ces déchets pourraient être valorisés pour faire du compost et fournir ainsi un engrais naturel plutôt que de recourir à des produits de synthèse d’origine pétrochimique.

 

Faire soi-même son compost

composteur-compost

Crédit photo : Ben Kerckx

N’attendez pas que votre commune se décide à agir, vous pouvez dès à présent recycler vous-même vos déchets organiques en faisant votre propre compost. Seule condition disposer d’un jardin privatif ou partagé (en pied d’immeuble dans le cadre d’une copropriété) pour stocker vos déchets organiques et leur laisser le temps de se transformer en compost, le temps que la nature fasse son travail.

Avant toute chose, il vous faut prévoir un bac à compost, pour y déposer les déchets. Pour cela nul besoin d’investir, il vous suffit de le construire vous-même en utilisant du bois provenant de veilles palettes par exemple.

Soyez attentif aux déchets organiques que vous y déposerez, surtout si vous habitez en ville ou que votre bac jouxte des habitations. Il faut impérativement proscrire les déjections animales, les restes de viande ou issus des produits laitiers qui sont inadaptés pour le compost et qui attirent les nuisibles.

Si vous habitez en appartement, grâce au lombricomposteur, il est quand même possible de valoriser vos déchets de cuisine pour en faire de l’engrais qui nourrira les fleurs de votre balcon. Le lombricomposteur est une petite boite qui renferme des vers de terre qui vont se nourrir grâce à vos déchets. Ils digèrent la moitié de leur poids par jour. Leurs déjections produisent un excellent compost. Vous pouvez faire la boite vous-même mais il vous faudra tout de même acheter les pensionnaires dans un magasin de pêche ou sur un site spécialisé sur internet. En respectant quelques règles, vous n’aurez pas d’odeur.

Le compostage n’est pas une science exacte, certains déchets se compostent plus facilement ou plus rapidement que d’autres. Avec l’expérience, vous apprendrez à aérer votre composte en choisissant le bon mix de matières: un peu de broyat de branches vertes, un peu de tonte de pelouse, un peu de feuilles mortes mais pas trop… Au-delà du geste pour la planète, faire son compost est aussi économique. Une famille de 4 personnes dont les déchets génèrent annuellement 300 kg de compost, économise ainsi 60 € par an en achat d’engrais !

 

Avec la participation de Philippe Green, auteur du Guide Ecofrugal

Catégories

Articles similaires

Partager cet article