Comment calfeutrer les ouvertures d’une maison ?

calfeutrer-portes-fenetres

L’hiver, dans une habitation mal isolée, une bonne partie de la chaleur s’échappe par les portes et les fenêtres. Calfeutrer les ouvertures de la maison vous permettra non seulement de gagner en confort mais également de réduire de manière substantielle vos dépenses énergétiques. Voici comment calfeutrer vos ouvertures pour éviter les déperditions de chaleur.

Repérer les déperditions de chaleur

Avant de calfeutrer les ouvertures de la maison, vous devez d’abord repérer les courants d’air. Il suffit de placer la main sous une fenêtre ou une porte pour repérer les endroits par lesquels le froid pénètre.

Une autre méthode consiste à déplacer une bougie allumée le long des ouvertures. Si la fumée dessine des volutes, vous êtes en présence d’un passage d’air.

Comment calfeutrer une fenêtre ?

joint-isolation-fenetreIl existe différentes méthodes pour calfeutrer efficacement une fenêtre mais, quelle que soit celle que vous utiliserez, commencez toujours par nettoyer vos huisseries avec un produit dégraissant, puis essuyez-les.

  • La méthode la plus courante consiste à poser un joint de silicone recouvert d’une bande de démoulage pour le protéger quand vous fermerez la fenêtre.
  • Vous pouvez également calfeutrer votre fenêtre avec un joint en caoutchouc, plus résistant qu’un joint en silicone.
  • Vous pouvez combler les jours de votre fenêtre avec un joint en mousse. Mais il résiste mal à l’humidité, aussi vous devrez le changer régulièrement.
  • Si le jour est régulier, choisissez d’isoler votre fenêtre avec un joint en plastique. Il suffit de plier la bande en plastique en deux, en forme de V. En fermant la fenêtre, le joint en V se refermera et empêchera l’air de passer.

Pour améliorer l’isolation de vos fenêtres, vous pouvez coller sur les deux faces du vitrage un film plastique transparent et autocollant.

Et n’oubliez pas de fermer les volets et de tirer les rideaux dès la tombée de la nuit.

Comment calfeutrer une porte ?

bas-de-porteLe passage de l’air se fait essentiellement par le bas de la porte. Plusieurs solutions s’offrent alors à vous :

La solution la plus simple consiste à clouer ou agrafer un boudin en tissu garni de mousse : efficace si le jour sous la porte est important, mais véritable nid à poussière !

  • La solution la plus efficace consiste à fixer au bas de la porte une plinthe en profilé PVC ou en aluminium. Une partie mobile en caoutchouc (si votre sol est en carrelage) ou munie d’une brosse synthétique (pour un sol en parquet) permet de suivre les mouvements de la porte. Pour éviter les problèmes d’usure, optez pour un modèle de plinthe dont la partie mobile se relève et se ferme automatiquement au moment de l’ouverture et de la fermeture de la porte.
  •  Vous pouvez également emboîter au bas de votre porte un profilé en caoutchouc en forme de U, très efficace contre le froid mais un peu voyant.

En posant un rideau à l’entrée de votre habitation, décalé de quelques centimètres par rapport à la porte, vous éviterez que l’air s’engouffre à chaque mouvement de la porte.

Une fois vos ouvertures bien calfeutrées, maintenez une ventilation suffisante notamment en aérant régulièrement vos pièces, l’humidité et la condensation ne faisant qu’aggraver la sensation de froid.

Catégories

Articles similaires

Partager cet article