Le chauffe-eau thermodynamique

chauffe-eau-thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique individuel (CETI), utilise une énergie naturelle, gratuite et inépuisable pour produire de la chaleur qui va venir réchauffer les circuits d’eau chaude, sans émission de gaz à effet de serre. En plus de l’atout écologique, il représente une économie importante en matière d’énergie, sachant que la consommation de chauffage va, elle, avoir tendance à baisser compte tenu des nouvelles normes de construction. Les CETI étant éligibles au crédit d’impôts Développement durable, on estime que l’investissement peut être rentabilisé au bout de cinq ans environ.

 

Le principe du chauffe-eau thermodynamique

fonctionnement-chauffe-eau-thermodynamiqueLe chauffe-eau thermodynamique fonctionne sur le principe de la pompe à chaleur : grâce à un ventilateur interne, il puise de l’énergie qu’il transforme en chaleur et expulse vers les réseaux d’eau chaude sanitaire. On distingue trois grandes familles de CETI :

  • les CETI aérodynamiques, les plus couramment utilisés, qui puisent et rejettent l’air dans la pièce ou bien à l’extérieur du logement, selon les modèles ;
  • les CETI géothermiques, qui puisent leur énergie dans le sol ;
  • les CETI héliothermiques, qui utilisent la chaleur du soleil pour permettre l’évacuation de l’air froid.

Certains modèles, reliés à la VMC, assurent également la ventilation en récupérant l’air chaud extrait par le système d’aération.

À la différence d’un chauffe-eau à gaz ou électrique, l’énergie utilisée est gratuite et non polluante. Et, avantage par rapport au chauffe-eau solaire, cette énergie est disponible en permanence : il peut donc assurer l’eau chaude sanitaire tout au long de l’année.

On mesure l’efficacité d’un chauffe-eau thermodynamique via le Coefficient de Performance (COP), qui compare la quantité d’énergie utilisée à la quantité d’énergie produite. Le COP tourne en général autour de 2,5, ce qui signifie qu’1 kWh d’électricité produit 2,5 kWh sous forme d’eau chaude sanitaire. Plus le coefficient est élevé, plus l’appareil est performant. Le COP est l’un des critères retenus pour déterminer l’éligibilité aux aides fiscales.

Comment utiliser le chauffe-eau thermodynamique

Le CETI sera d’autant plus efficace qu’il sera bien dimensionné par rapport à vos besoins. L’idéal est de l’associer à un dispositif heures pleines / heures creuses de votre fournisseur d’énergie, qui mettra en route le chauffe-eau thermodynamique uniquement la nuit. Cette séparation évite notamment les multiples cycles courts marche-arrêt qui sont très énergivores.

Choisir le bon emplacement est également essentiel pour lui donner sa pleine efficacité. Le choix dépendra du mode de fonctionnement de votre CETI, mais d’une manière générale, prévoyez de l’installer dans une pièce non chauffée et maintenant une température ambiante autour de 5-10 °C, du type cave ou garage, ou bien à proximité d’appareils produisant de la chaleur (VMC, lave-linge, réfrigérateur…).

Le sol doit être résistant car l’appareil peut peser dans les 450 kg. Prévoyez un certain encombrement, et évitez la proximité avec les pièces de repos car le CETI peut être relativement bruyant.

Retenez que le choix d’un CETI et de son installation demande une étude préalable par un professionnel qualifié, de préférence « Reconnu Grenelle Environnement ».

Enfin, sachez que les CETI possèdent une résistance électrique pour assurer un chauffage d’appoint en cas de grande consommation ou de conditions climatiques difficiles, mais le but est d’utiliser le moins possible cette réserve.

Catégories

Articles similaires

Partager cet article